Rôles et Légendes


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La gargouille de Rouen (France)

Aller en bas 
AuteurMessage
Rhadamante

Rhadamante

Nombre de messages : 2674
Age : 32
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: La gargouille de Rouen (France)   28/6/2007, 11:45

Tous les dragons ne crachent pas des flammes ou des vapeurs nocives ; certains répandent des torrents d'eau, terriblement destructeurs également. En l'an 520, la ville de Rouen se trouva menacée, non par une armée étrangère, ni même par la peste ou une quelconque épidémie mais par un fléau infiniment plus dangereux, qui avait surgi un matin des eaux de la Seine.

Une grande tête couverte d'écailles était d'abord apparue, portée par un long cou reptilien. Elle avait un museau étiré, de puissantes mâchoires et de lourdes arcades sourcilières surmontant des yeux qui luisaient comme des pierres précieuses. Tandis que l'eau ruisselait sur ses épaules, le corps colossal d'un dragon-serpent avait surgi du fleuve . Il était recouvert d'un fin réseau de pâles écailles, à l'aspect glauque, et il agitait violemment les deux nageoires qui lui tenaient lieu de membres. Toute la vallée de la Seine pouvait être recouverte sous le raz-de-marée de ses projections quand il s'ébatait dans le fleuve. La bête tuait aussi de nombreuses personnes, soit en les dévorant, soit en les noyant quand elles tentaient de lui échapper. La situation devint bientôt si grave que saint Romain, l'archevêque de Rouen, (qui n'était pas encore saint à l'époque, bien évidement) décida, pour sauver ses ouailles, d'aller lui-même affronter le monstre dans son antre, une grotte située sur les rives de la Seine. Il exigea toutefois que, s'il réussissait, tous les rouannais qui n'étaient pas catoliques se feraient baptiser, et construiraient une église à la gloire de Dieu.

Quand il demanda à ses concitoyens de l'accompagner dans sa périlleuse mission, tous se dérobèrent, à l'exception d'un homme qui venait d'être condamné à mort. N'ayant rien à risquer qu'une vie déjà perdue, celui-ci accepta de se joindre au prélat pour l'aider à venir à bout du dragon. A peine les deux hommes eurent-ils atteint la grotte que la Gargouille apparut, la gueule grande ouverte, prête à déverser une cataracte pour les noyer. Mais, alors même que le flot mortel montait déjà dans la gorge de l'animal, saint Romain fit un pas décidé en avant, leva les bras au-dessus de sa tête et fit le signe de la croix avec ses index tendus. Le terrible dragon s'effondra aussitôt, une rigole inoffensive s'écoula à la place du torrent impétueux, et toute sa fureur fut alors dissipée. Sa transformation fut si totale qu'il laissa même l'archevêque lui passer son étole autour du cou, constituant une sorte de laisse, ce qui permit au condamné de le ramener sans dommage à Rouen. Dans la ville, une foule en colère l'accueillit, manifestant bruyamment sa rage, bien décidée à anéantir le monstre qui l'avait si longtemps terrorisée. La Gargouille fut finalement tuée, non par l'eau, mais par le feu. Mais les hommes eurent beau vouloir la réduire complétement en cendre, la tête et le cou restaient intacts, noirs, carbonisés, mais semblables en forme à ce qu'ils avaient été du vivant du dragon. On jeta alors les cendres du reste du corps dans la Seine, et la tête fut exposée sur les remparts de la ville, avant d'être clouée sur un mur de l'église promise quand elle fut construite. Elle servit ensuite de modèle aux sculpteurs, et on retrouve aujourd'hui encore, au fronton d'innombrables églises d'Europe, des sculptures représentant des monstres grotesques, surmontant barbacanes et chantepleures, par où s'échappe l'eau des gouttières, et qui portent le nom de gargouilles.

Le condamné qui avait aidé saint Romain à capturer le monstre fut gracié et libéré ; depuis ce jour, et pendant de longues années, les archevêques de Rouen furent autorisés à gracier un condamné par an, le jour de l'Ascension.

_________________
Administrateur principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roles-et-legendes.bbfr.net
 
La gargouille de Rouen (France)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» Libération de la gargouille, gargouillantesque.
» Groupe Slackline Rouen (76)
» Glaiz, la gargouille
» Centre de perfectionnement Coiffure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rôles et Légendes :: L'univers mythologique :: En Vrac-
Sauter vers: