Rôles et Légendes


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA PROPHÉTIE DE GWENC'HLAN

Aller en bas 
AuteurMessage
Rhadamante

Rhadamante

Nombre de messages : 2674
Age : 32
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: LA PROPHÉTIE DE GWENC'HLAN   16/4/2007, 11:54

I

Quand le soleil se couche, lorsque s'enfle la mer, je chante sur le seuil de ma porte.
Quand j'étais jeune je chantais. Devenu vieux je chante encore.
Je chante la nuit, je chante le jour et je suis chagrin cependant.
Si j'ai la tête baissée, si je suis chagrin, ce n'est pas sans motif.
Ce n'est pas que j'aie peur. Je n'ai peur d'être tu&eacute.
Ce n'est pas que j'aie peur ; assez longtemps j'ai vécu.
Quand on ne me cherchera pas on me trouvera. Quand on me cherche on ne me trouve pas.
Peu importe ce qui adviendra ! ce qui doit être sera.
Il faut que tous meurent trois fois avant de se reposer enfin.

II

Je vois le sanglier qui sort du bois. Il boite beaucoup, il a le pied blessé
La gueule béante et pleine de sang et le crin blanchi par l'âge.
Il est entouré de ses marcassins qui grognent de faim.
Je vois le cheval de mer venir à sa rencontre , à faire trembler le rivage d'épouvante.
Il est aussi blanc que la neige brillante; il porte au front deux cornes d'argent.
L'eau bouillonne sous lui, au feu du tonnerre de ses naseaux.
Des chevaux marins l'entourent, aussi pressés que l'herbe au bord de l'étang.
- Tiens bon, tiens bon, cheval de mer ! Frappe-le à la tête ! Frappe fort, frappe!
Les pieds nus glissent dans le sang. Plus fort encore! Frappe donc! plus fort encore!
Je vois le sang comme un ruisseau. Frappe fort! frappe donc! plus fort encore!
Je vois le sang lui monter au genou! Je vois le sang comme une mare!
Plus fort encore! frappe donc! plus fort encore Tu te reposeras demain.
Frappe fort! frappe fort, cheval de mer! Frappe-le à la tête, frappe fort! frappe !

III

Comme j'étais doucement endormi dans ma tombe froide, j'entendis l'aigle appeler au milieu de la nuit,
Il appelait ses aiglons et tous oiseaux du ciel,
Et il leur disait en les appelant :
- Levez-vous vite sur vos ailes!
Ce n'est pas de la chair pourrie de chien ou de brebis, c'est de la chair chrétienne qu'il nous faut!
- Vieux corbeau de mer, écoute : dis-moi, que tiens-tu là?
- Je tiens la tête du Chef d'armée. Je veux avoir ses deux yeux rouges.
Je lui arrache les deux yeux, parce qu'il t'a arraché les tiens.
- Et toi, renard, dis-moi, que tiens-tu là?
- Je tiens son coeur, qui était aussi faux que le mien.
Qui a désiré ta mort, et t'a fait mourir depuis longtemps.
- Et toi, dis-moi, crapaud: que fais-tu là, au coin de sa bouche?
- Moi, je me suis mis ici pour attendre son âme au passage.
Elle demeurera en moi tant que je vivrai, en punition du crime qu'il a commis
Contre le barde qui n'habite plus entre Roc'h-Allaz et Porz-Gwenn.

_________________
Administrateur principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roles-et-legendes.bbfr.net
 
LA PROPHÉTIE DE GWENC'HLAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La prophétie de l'ange démoniaque
» Cours n°2 : Les prophéties
» Prophéties de Mouammar Kadhafi:
» La prophétie
» La Prophétie - RPG lupin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rôles et Légendes :: L'univers mythologique :: Europe celtique :: Bretonne-
Sauter vers: