Rôles et Légendes


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 LE DIALOGUE DES DEUX SAGES

Aller en bas 
AuteurMessage
Rhadamante

avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 32
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: LE DIALOGUE DES DEUX SAGES   16/4/2007, 09:52

I. Adnae, fils d'Uthider, des clans du Connaught, était l'ollave d'Irlande en science et en poésie. Il avait un fils, à savoir Néde. Alors ce fils alla apprendre la science en Ecosse [Alba] chez Eochu Echbel2 (Bouche de cheval) ; et il séjourna chez Eochu jusqu'à ce qu'il fût habile en science.

II. Un jour le garçon marcha jusqu'au bord de la mer - car les poètes considéraient que le bord de la mer était toujours un lieu de révélation de la science. Il entendit un son dans les vagues, à savoir un chant de lamentation et de tristesse, et cela lui sembla étrange. Aussi le garçon jeta-t-il un sort sur la vague pour qu'elle lui révèle de quoi il s'agissait. Alors il lui fut révélé que la vague pleurait son père, Adnae, qui était mort, et que sa robe avait été donnée au poète Ferchertne3, qui avait pris la dignité d'ollave à la place du père de Néde.

III. Alors le garçon revint à la maison et raconta (tout cela) à son maître, c'est à dire à Eochu. Et Eochu lui dit: " Retourne chez toi maintenant. Nos deux sciences ne peuvent demeurer au même endroit car ta science te montre clairement que tu es un ollave en connaissance.

IV. Néde partit alors et ses trois frères partirent avec lui, c'est-à-dire Lugaid, Cairbre, Cruttine. Le hasard les fit trouver une vesse de loup sur le chemin. L'un d'eux dit: "Pourquoi est-ce appelé vesse de loup ?". Comme ils ne le savaient pas, ils retournèrent chez Eochu et restèrent un mois chez lui. Ils se remirent en chemin. Ils rencontrèrent un roseau. Comme ils ne savaient pas pourquoi on l'appelait ainsi ils retournèrent chez leur tuteur. A la fin d'un autre mois, ils le quittèrent de nouveau. Une pousse de sanicule (herbe de Saint-Laurent) se trouva alors sur leur chemin. Comme ils ne savaient pas pourquoi on l'appelait sanicule, ils retournèrent chez Eochu et passèrent un autre mois avec lui.

V. Ensuite quand il eut été répondu à toutes leurs questions, ils partirent vers Cantire, après cela il alla à Rind Snóc. Puis de Port Ríg ils traversèrent la mer jusqu'à ce qu'ils arrivent à Rind Roisc: alors ils passèrent par Semne4, par Latharna5, par Mag Line6, par Ollarba7, par Tulach Roisc, par Ard slébe, par Craeb Selcha8, par Mag Ercaite, par la (rivière) Bann, le long de Uachtar, par Glenn Rige9, par les Districts de Húi Bresail10, par Ard Sailech, qui aujourd'hui est appelée Armagh, par le Síd d'Emain11.

VI. Ainsi allait l'adolescent, avec une branche d'argent au-dessus de lui, car c'est ce qu'il y avait au-dessus des anruths; une branche d'or au-dessus des ollaves, une branche de cuivre au-dessus des autres poètes.

VII. Ils partirent alors pour Emain Macha. Et Bricriu13 les rencontra par hasard dans la prairie. Il leur dit que, s'ils lui donnaient sa récompense14, Néde deviendrait, par son avis et son intercession, l'ollave d'Irlande. Aussi Néde lui donna-t-il une tunique pourpre, avec des ornements d'or et d'argent. Bricriu lui dit d'aller s'asseoir à la place de l'ollave et il ajouta que Ferchertne était mort, alors qu'en fait il était au nord d'Emain, enseignant la science à ses élèves.

VIII. Bricriu dit alors : "Aucun homme imberbe ne prend la charge d'ollave à Emain Macha", - car Néde était enfant pour ce qui est de l'âge. Néde prit une poignée d'herbe et il lui jeta un sort afin que chacun suppose qu'il avait de la barbe. Et il alla s'asseoir sur la chaise de l'ollave et il mit sa robe. De trois couleurs était cette robe, à savoir: couverte de plumes d'oiseaux brillantes au milieu; une averse de findruine à la moitié basse extérieure; et couleur de l'or à la moitié supérieure.

IX. Ensuite Bricriu alla trouver Ferchertne et il lui dit: "Il serait triste, ô Ferchertne, que tu sois privé de la charge d'ollave aujourd'hui. Un jeune homme honorable a pris la charge d'ollave à Emain".

Ferchertne devint furieux et il entra dans le palais, resta sur le seuil avec la main sur le bâton. Et là, il dit "Qui est le poète ? Un poète " etc.

X. Donc le lieu de ce dialogue est Emain Macha. L'époque est celle de Conchobor, fils de Nes. Les auteurs en sont Néde, fils d'Adnae, du Connaught - ou il fait partie des Tuatha Dé Danann comme il est dit dans le dialogue : "Je suis le fils de Dán (poésie), Dán fils d'Osmenad (Recherche), etc." - et Ferchertne le poète d'Ulster. La cause de cet échange est que, après la mort d'Adnae, sa robe fut attribuée à Ferchertne par Medb et Ailill. Aussi le fils d'Adnae, Néde, vint-il d'Écosse, (comme nous l'avons dit) jusqu'à Emain, et il s'assit sur la chaise de l'ollave. Ferchertne entra dans la maison et il dit en voyant Néde:

1. Qui est ce poète, un poète autour de qui est la robe avec sa splendeur ?
2. Qui jouera lui-même après avoir chanté la poésie ?
3. A ce que je vois ce n'est qu'un disciple15:
4. d'herbe est la matière de sa barbe16
5. A la place où l'on chante la poésie17, qui est le poète, un poète querelleur ?
6. Je n'ai jamais entendu le secret de l'intelligence du fils d'Adnae.
7. Je n'ai jamais entendu qu'il avait une connaissance réelle.
8. C'est une erreur, par mes lettres18, que le siège de Néde.

9. Voici le discours honorable que Néde tint à Ferchertne:

NÉDE DIT

10. Un ancien, ô mon aîné; tout sage est un sage qui corrige.
11. Le sage est le reproche de tout ignorant.
12. (Mais) avant de se mettre en colère contre nous il cherchera quel reproche, quel mauvais fond est en nous.
13. Bienvenu est le sens aigu de la sagesse.
14. Petite est l'imperfection d'un jeune homme tant que son art n'a pas été correctement interrogé19.
15. Procède, chef d'une façon plus légale20.
16. Tu montres mal, tu as mal montré.
17. Tu ne cèdes que maigrement le pain de l'instruction21.
18. J'ai épuisé la mamelle homme, considérable, riche en trésors22.

FERCHERTNE DIT

19. Une question, ô jeune disciple, d'où es-tu venu ?".

NÉDE REPONDIT

20. "Ce n'est pas difficile (à dire): du talon d'un sage,
21. d'un confluent de sagesse,
22. des perfections de bonté,
23. du brillant du lever du soleil,
24. des coudriers de l'art poétique23,
25. des circuits de splendeur,
26. par où ils mesurent la vérité selon l'excellence24,
27. là où la droiture est énoncée,
28. là où vérité et mensonge sont distingués,
29. où l'on voit des couleurs25,
30. là où les poèmes sont rénovés.
31. Et toi, ô mon aîné, d'où es-tu venu ?".

FERCHERTNE REPONDIT

32. Ce n'est pas difficile (à dire): le long des colonnes de l'âge26,
33. le long des cours d'eau du Galion (Leinster)27,
34. le long du sid de la femme de Nechtan28,
35. le long de l'avant-bras de la femme de Nuada,
36. le long du pays du soleil (science),
37. le long des demeures de la lune30,
38. le long du cordon ombilical de la jeunesse31.

39. Une question, ô jeune disciple, quel est ton nom ?

NÉDE REPONDIT

40. Ce n'est pas difficile (à dire): très petit32, très grand33, très brillant (?), très dur34,
41. fureur du feu,
42. feu de paroles,
43. bruit de connaissance,
44. fontaine de richesse35,
45. épée de chant,
46. rigueur de l'art avec l'amertume venue du feu36.

47. Et toi, ô mon aîné, quel est ton nom ?

FERCHERTNE REPONDIT

48. Ce n'est pas difficile (à dire): le plus proche des présages,
49. le champion qui explique l'assertion, la question,
50. enquête de science,
51. trame de l'art37,
52. cassette de poésie38,
53. abondance venue de la mer39.

54. Une question, ô jeune disciple, quel art pratiques-tu ?

_________________
Administrateur principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roles-et-legendes.bbfr.net
Rhadamante

avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 32
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: LE DIALOGUE DES DEUX SAGES   16/4/2007, 09:53

NÉDE REPONDIT

55. Ce n'est pas difficile à dire: contenance rougissante40,
56. perçant la chair41,
57. couleur de timidité,
58. éloignement de l'impudence42,
59. parrainage de la poésie,
60. recherche de gloire,
61. courtise de la science,
62. art pour chaque bouche,
63. diffusion de la connaissance,
64. dépouillement de la parole,
65. dans une petite chambre43,
66. bétail du sage,
67. rivière de science45,
68. enseignement abondant,
69. récits habiles, le charme des rois.

70. Et toi, ô mon aîné, quel art pratiques-tu ?

FERCHERTNE REPONDIT

71. chasse pour le maintien46,
72. établir la paix,
73. arrangement de troupe47,
74. souci du jeune homme48,
75. célébration de l'art,
76. une couche avec un roi49,
77. ...... la Boyne50,
78. briamon smetrach51,
79. le bouclier d'Athirne52,
80. une part de nouvelle sagesse du courant de la science,
81. fureur d'inspiration,
82. structure de pensée54,
83. art des poèmes brefs,
84. expression claire,
85. récits sanglants55,
86. une route renommée56,
87. une perle en sa parure57,
88. aide au savoir après un poème,

FERCHERTNE DIT

89. Une question, ô jeune disciple, qu'as-tu entrepris ?

NÉDE REPONDIT

90. Ce n'est pas difficile : (aller) dans la plaine de l'âge,
91. dans la montagne de jeunesse,
92. dans la chasse de l'âge,
93. en suivant un roi (dans la mort?),
94. dans une demeure d'argile,
95. entre chandelle et feu58,
96. entre bataille et son horreur59,
97. parmi les hommes puissants de Tethra60,
98. parmi les haltes de.....,
99. Parmi les courants du savoir.

100. Et toi, O mon sage, qu'as-tu entrepris ?

FERCHERTNE REPONDIT

100. (aller) dans la montagne du rang,
101. dans la communion des sciences,
102. dans les terres des hommes de savoir,
103. dans la poitrine de la révision poétique,
104. dans le domaine de générosité,
105. dans la foire d'un sanglier du roi61,
106. dans le peu de respect des hommes nouveaux,
107. dans l'inclinaison de la mort où il y a abondance de grands honneurs,

108. Une question, ô jeune disciple, par quel chemin es-tu venu ?

NÉDE REPONDIT

109. Ce n'est pas difficile par la plaine blanche du savoir,
110. par la barbe d'un roi,
111. par un bois plein d'âge,
112. sur le dos d'un boeuf de labour62,
113. sur la lumière d'une lune d'été63,
114. sur de magnifiques fromages (gland et fruit)64,
115. sur la rosée d'une déesse (blé et lait),
116. sur la pénurie du blé,
117. sur un gué de peur65,
118. sur les cuisses d'une demeure magnifique.

119. Et toi, O mon aîné, par quel chemin es-tu venu ?

FERCHERTNE REPONDIT

120. Ce n'est pas difficile : sur l'aiguillon de Lug66,
121. sur la poitrine d'une douce femme,
122. sur la chevelure d'une forêt,
123. sur la pointe d'une lance,
124. sur une robe d'argent,
125. sur la structure sans ferrures d'un chariot,
126. sur des ferrures sans un chariot,
127. Sur les trois ignorances du Mac Oc67,

128. Et toi, ô jeune disciple, de qui es-tu le fils ?

NÉDE REPONDIT

129. Ce n'est pas difficile : Je suis fils de Poésie68,
130. Poésie, fille de Réflexion,
131. Réflexion, fille de Méditation,
132. Méditation, fille de Science,
133. Science, fille d'enquête,
134. Enquête, fille de Recherche,
135. Recherche, fille de Grande Science,
136. Grande Science, fille de Grande Intelligence,
137. Grande Intelligence, fille de Compréhension,
138. Compréhension, fille de Sagesse,
139. Sagesse, fille des Trois dieux de Dana.

140. Et toi, ô mon aîné, de qui es-tu le fils ?

_________________
Administrateur principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roles-et-legendes.bbfr.net
Rhadamante

avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 32
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: LE DIALOGUE DES DEUX SAGES   16/4/2007, 09:53

FERCHERTNE REPONDIT

141. Ce n'est pas difficile : Je suis fils d'un homme qui fut et n'était pas né69,
142. il a été enterré dans la matrice de sa mère70,
143. il a été baptisé après sa mort,
144. sa première présence71, la mort, l'épousa,
145. la première parole de chaque être vivant,
146. le cri de chaque mourant,
147. A le noble est son nom72,

148. Une question, ô jeune disciple, as-tu des nouvelles ,

NÉDE REPONDIT

149. Il y en a en effet : de bonnes nouvelles,
150. mer poissonneuse73,
151. côte conquise,
152. forêts souriantes74,
153. fuite des lames de bois75 (?),
154. floraison des arbres fruitiers76,
155. croissance des champs de blé,
156. les essaims sont nombreux,
157. un monde rayonnant,
158. paix heureuse,
159. été très doux,
160. solde des armées,
161. rois ensoleillés,
162. sagesse merveilleuse,
163. bataille exilée,
164. chacun avec son art (propre)77,
165. des hommes de valeur,
166. travaux d'aiguilles pour les femmes,
167. munbrec láith,
168. rire de trésors78,
169. abondance de valeur,
170. chaque art complet,
171. bien pour chaque homme bon,
172. chaque nouvelle bonne,
173. bonnes nouvelles.

174. Et toi, ô mon aîné, as-tu des nouvelles ?

FERCHERTNE REPONDIT

175. J'ai, en effet, de terribles nouvelles. Mauvaise sera l'époque qui viendra; quand les chefs seront nombreux, les honneurs rares; les vivants briseront leurs bons jugements.
176. Le bétail du monde sera stérile;
177. les hommes repousseront la modestie;
178. les champions des grands seigneurs partiront;
179. les hommes seront mauvais; les rois légitimes seront rares; les usurpateurs seront nombreux;
180. le déshonneur sera légion; chaque homme portera une tare,
181. les chars se briseront dans leurs courses;
182. les ennemis consumeront la plaine de Niall79;
183. la vérité ne garantira plus l'abondance80 (l'excellence ?).
184. Les sentinelles seront abattues auprès des églises;
185. tout art sera de la bouffonnerie;
186. tout mensonge sera préféré.
187. Chacun sortira de son état, avec fierté et arrogance, si bien que rang, âge, honneur, dignité, art ou instruction ne seront plus respectés.
188. Tout homme compétent sera brisé81.
189. Tout roi sera un pauvre.
190. Tout noble sera méprisé, tout vilain sera élevé, si bien que ni Dieu ni homme ne seront honorés.
191. Les princes légitimes périront devant les usurpateurs par l'oppression des hommes aux pointes noires.
192. La croyance sera détruite.
193. Les offrandes seront détournées;
194. Les planchers s'effondreront (à cause des cambrioleurs)82.
195. Les cellules (de moines) seront minées.
196. Les églises seront brûlées.
197. Les dépôts des ladres seront ravagées.
198. L'inhospitalité détruira les fleurs83.
199. Les fruits tomberont par les mauvais jugements.
200. Le chemin (vers les tenanciers) disparaîtra pour tout le monde84
201. Les chiens infligeront des blessures aux corps, si bien que chacun . . .?. . . ses partisans par ignorance, avarice et ladrerie.
202. A la fin du dernier monde il y aura un refuge pour la pauvreté, la mesquinerie et l'avarice.
203. Il y aura beaucoup de controverses avec les artistes.
204. Chacun achètera un satiriste qui satirisera pour son compte.
205. Chacun imposera sa limite à l'autre85.
206. La trahison sera sur chaque colline, si bien que ni lit ni serment ne protégeront.
207. chacun blessera son voisin si bien que chaque frère trahira l'autre.
208. chacun tuera son compagnon de boisson ou de table, si bien qu'il n'y aura plus là ni vérité ni honneur ni âme.
209. Les ladres s'écraseront les uns les autres à cause de leur nombre.
210. Les usurpateurs se satiriseront les uns les autres avec des tempêtes d'ignorance.
211. Les grades seront chamboulés; le savoir des clercs sera oublié; les sages seront méprisés.
212. La musique tournera en grossièreté.
213. Le guerrier deviendra moine et clerc.
214. La sagesse deviendra en mauvais jugements.
215. Le droit d'un prince passera celle de l'Eglise.
216. Le Mal passera par les crosses des évêques.
217. Tout acte sexuel deviendra adultère.
218. Une grande fierté et une volonté s'affirmeront chez les fils des vilains et des rustres.
219. Une grande avarice, une grande inhospitalité et une grande pénurie se feront chez les tenanciers86, si bien que leurs poèmes87 seront noirs.
220. Le grand art de la broderie passera aux fous et aux prostituées, si bien qu'on s'attendra à des vêtements sans couleur.
221. De mauvais jugements se feront chez les rois et les seigneurs.
222. l'ingratitude et la colère viendront dans chaque esprit, si bien que ni esclaves ni servantes ne serviront plus leurs maîtres ; si bien que ni roi ni seigneur n'entendront plus les prières de leur peuple, ni leurs jugements ; si bien que les intendants n'écouteront plus les moines ni leur communauté ; si bien que les vassaux ne supporteront plus de payer leur tribut à leur seigneur pour ce qui lui est dû ; si bien que le moine ne servira plus de son bien son église et son abbé régulier ; si bien que la femme ne supportera plus la parole de son mari au-dessus d'elle ; si bien que les fils et les filles ne serviront plus leurs pères ou leurs mères ; si bien que les jeunes gens ne se lèveront plus devant leurs professeurs.
223. Chacun tournera son art en mauvais enseignement et en fausse intelligence pour essayer de surpasser son maître ; si bien que le plus jeune aimera à être assis tandis que son aîné sera au-dessus de sa tête (debout) ; si bien qu'il n'y aura pas de honte pour un roi ni pour un seigneur à aller boire et manger avec le compagnon qui le sert; si bien qu'il n'y aura pas de honte pour un fermier à manger après avoir fermé sa maison au nez de l'artiste qui vend son honneur et son âme pour un manteau et de la nourriture ; si bien que chacun détournera son visage de son compagnon en mangeant et en buvant ; si bien que l'avidité remplira chaque homme ; si bien que l'homme fier vendra son honneur et son âme pour le prix d'un scrupule.
224. La modestie sera rejetée; le peuple sera bafoué; les seigneurs seront détruits, les grades seront méprisés ; le dimanche sera déshonoré ; les lettres seront oubliées ; les poètes ne seront plus trouvés88.
225. La droiture sera abolie; de faux jugements seront faits par les usurpateurs du dernier monde; les fruits seront brûlés après leur apparition par un flot d'étrangers et la canaille.
226. Dans chaque pays, il y aura un trop grand nombre89.
227. Les pays s'étendront dans la montagne.
228. Chaque forêt deviendra une grande plaine; chaque grande plaine deviendra une forêt.
229. Chacun deviendra esclave avec toute sa famille.
230. Après cela il viendra de nombreuses maladies cruelles, des tempêtes subites et effroyables, la foudre avec des pleurs d'arbres.
231. Hiver feuillu ; été obscur ; automne sans moisson ; printemps sans fleurs.
232. Mortalité avec famine.
233. Maladies sur les troupeaux: bedgacha vertiges (?) [fin de BL, la suite selon Raw], scamacha, pestes, hydropisies, milliuda [DIL: mauvais oeil, mauvais sorts], excroissances90, fièvres.
234. Trouvailles sans profit, cachettes sans trésors, grands biens sans hommes:
235. extinction des champions.
236. Pénurie dans les champs de blé.
237. Parjures.
238. Jugements avec colère.
239. Une mort de trois jours et de trois nuits pour les deux tiers des humains.
240. Un tiers de ces plaies sur les bêtes des mers et des bois.
241. Après cela il viendra sept années de lamentation.
242. Les fleurs périront.
243. Dans chaque maison il y aura des plaintes.
244. Des étrangers91 détruiront la plaine d'Erin.
245. Les hommes entretiendront des hommes92.
246. Il y aura des combats autour de Cnamchaill93.
247. De beaux bègues94 seront tués.
248. Les filles enfanteront pour leurs pères95.
249. Des combat seront livrés autour d'endroits célèbres96.
250. Il y aura la désolation autour des hauteurs de l'Ile des Prairies.
251. La mer envahira chaque terre lorsque sera habitée la Terre de Promesse97.
252. L'Irlande sera abandonnée sept ans avant le Jugement98.
253. Il y aura mélancolie après les massacres.
254. Après cela viendront les signes de la naissance de l'Antéchrist.
255. Dans chaque tribu des monstres99 seront engendrés.
256. Les eaux mortes se tourneront contre les eaux vives.
257. Le crottin de cheval aura l'apparence de l'or.
258. L'eau aura le goût du vin.
259. Les montagnes deviendront des pays sans défaut.
260. Les tourbières se couvriront de trèfle fleuri.
261. Les essaims d'abeilles seront brûlés dans les montagnes.
262. Les flots de la mer sur la plage seront retardés d'un jour à l'autre.
263. Il viendra ensuite sept années sombres.
264. Elles cacheront les lumières du ciel.
265. Au trépas du monde, elles iront en présence du Jugement.
266. Ce sera le Jugement, mon fils. Grandes nouvelles, effroyables nouvelles, une époque funeste !
267. Ferchertne dit: Connais-tu, ô petit (en âge), grand (en connaissance), ô fils d'Adnae, celui qui est au-dessus de toi ?

NÉDE REPONDIT

268. Facile (à dire). Je connais mon Dieu créateur.
269. Je connais mon plus sage des prophètes.
270. Je connais mon coudrier de poésie.
271. Je connais mon puissant Dieu.
272. Je sais que Ferchertne est un grand poète et un prophète

273. Alors le garçon s'agenouilla devant lui. Puis Néde jeta à Ferchertne la robe du poète, qu'il avait retirée, et il se leva du siège du poète sur lequel il était pour se jeter aux pieds de Ferchertne. Alors Ferchertne dit :

FERCHERTNE DIT

274. Reste100, ô petit (en âge), grand (en connaissance), fils d'Adnae.

FERCHERTNE DIT

275. Ferchertne dit: Reste alors, toi , grand poète, c'est-à-dire grand en science, ô fils d'Adnae ! puisses-tu être magnifié (et) glorifié !
276. puisses-tu être fameux (et) révéré dans l'opinion des hommes et de Dieu !
277. puisses-tu être une cassette de poésie101 !
278. puisses-tu être le bras d'un roi102 !
279. puisses-tu être un roc pour les ollaves103 !
280. puisses-tu être la gloire d'Emain !
281. puisses-tu être le plus grand de tous !

NÉDE DIT

282. puisses-tu être toi-même ainsi (?) sous le même titre ! un arbre d'un seul fût: il est en même temps un mâle sans destruction,
283. une cassette de poésie.
284. Une expression de nouvelle science: il est l'intelligence du peuple parfait: père par le fils: fils par le père.
285. Trois pères sont connus ici104, à savoir un père en âge, un père en chair, un père en instruction.
286. Mon père en chair105 n'est plus,
287. Mon père en instruction106 n'est pas présent,
288. C'est toi qui es mon père en âge107.
289. Je te reconnais comme tel (?).
Puisses-tu l'être toi-même (?).

_________________
Administrateur principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roles-et-legendes.bbfr.net
Rhadamante

avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 32
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: LE DIALOGUE DES DEUX SAGES   16/4/2007, 09:54

LE DIALOGUE DES DEUX SAGES, NOTES

Traduit de l'anglais
par Erik Stohellou

© Erik Stohellou - 2001

1 la présente édition est basée sur les trois plus anciennes copies, c'est-à-dire ;
BL, la copie du Book of Leinster, pp. 186,187,188, qui s'interrompt brusquement au milieu du paragraphe 233;
Raw, la copie du manuscrit Rawlinson 502;
YBL, la copie du Yellow Book of Lecan.

2 et, selon Raw, avec Gruibne ecess et Crechduile

3 YBL fils de Glas, fils de Ross, fils de Rudraige,

4 ancien nom de Island-Magee dans le comté d'Antrim.

5 maintenant Larne, dans le même comté

6 en Dalaradia, un territoire à l'est de l'Ulster.

7 maintenant Larne water, selon O'Donovan.

8 probablement Crewe, près de Glenavy, co. Antrim, O'Don.

9 Glenree, la vallée de la Newry, O'Don.

10 un territoire dans le comté D'Armagh, O'Don.

11 Navan fort, près de la ville d'Armagh.

12 le second grade des poètes, Cormac's Glossary.

13 Bricriu Nemthenga (Langue-empoisonnée). Voir, le concernant, Fled Bricrenn (Le Festin de Bricriu)

14 ou "le prix de cela".

15 BL Raw " c'est ainsi que je le vois, c'est un fils du savoir".

16 BL "ainsi il a arrangé sa barbe, avec de l'herbe".

17 BL "au lieu où il déclame sa sagesse".

18 une des deux gloses sur ce paragraphe dans BL dit : "par mes titres ! Néde est abusé par le siège sur lequel il s'assoit, i.e. assis sur la chaise de l'ollave".

19 BL "léger ou petit le reproche d'être jeune, à moins qu'il n'y ait de question quant à sa science."

20 BL "progresse, généreux, d'une manière plus juste".

21 ou, si l'on prend fiad comme une prép., et que l'on comprenne corba becc au lieu de corrubec, on traduira "tu m'humilies avant de savoir en me disant petit".

22 BL "J'ai tété la mamelle de l'homme bon et riche, qui possède les trésors de sagesse, i.e. Eochu (Echbél)".

23 BL "par les neufs coudriers de la Segais" (i.e. le mont d'où jaillit la Boyne).

24 Raw "selon leur savoir".

25 BL "blanc lorsqu'il est loué, noir lorsqu'il est satirisé", Raw "et moucheté lorsqu'il est annoncé".

26 i.e. les six âges d'une vie d'homme, Corm. Gl.

27 particulièrement la Boyne, aux sources de laquelle croissent les coudriers de l'inspiration poétique. Raw "il aspire là le courant de l'inspiration du savoir".

28 i.e. la Boyne. Bóand était la femme de Nechtán fils de Labraid.

29 un autre nom poétique de la Boyne. Nuada Necht était(selon BL) le nom d'un poète du Leinster. Nuada Necht semble un alias de Nechtán?

30 BL "il sait en quel lieu est la lune durant le jour et le soleil durant la nuit".

31 BL Raw le commencement du savoir.

32 BL Raw "en personne".

33 BL "en savoir".

34 YBL BL "très dur à contraindre".

35 BL Raw "Je suis un puits avec abondance de savoir".

36 BL "cruellement comme le feu".

37 BL Raw "Je concentre la connaissance".

38 Raw "Je préserve la poésie".

39 BL "vaste est la mer du savoir".

40 par satire ou par louange.

41 BL "sans honte à faire des requêtes". Raw le tranchant de la satire, comme une pointe dans la chair, pour celui qui ne répond pas (à mes poèmes).

42 littéralement "mettre en pièces". BL "il répand l'abondance de connaissance sur chacun".

43 BL "Je veux être dans la chambre d'un roi".

44 expliqué ainsi "petits ou grands poèmes pour lesquels des vaches sont données à un sage".

45 BL "un grand nombre de vers, ou abondance de science".

46 BL Raw "demander des trésors ou de la nourriture".

47 i.e. organisant sa suite quand il demande l'hospitalité.

48 i.e. avec le roi (Conchobar mac Nessa), dont il était le poète.

49 étant le camarade de lit d'un roi.

50 comme la source de l'inspiration poétique. Raw "les noisettes de l'inspiration".

51 une incantation mortelle que les poètes lançaient contre ceux qui refusaient leurs requêtes, see Corm. Gl.

52 le satiriste abominable, dont le "bouclier" était "la satire et le brocard improvisé et l'exigence".

53 Raw "noble est la part que je possède, pour l'abondance de mon savoir, i.e. le grade d'ollave".

54 BL YBL "en accord avec les pensées de celui que je loue".

55 récits guerriers.

56 Raw "Je glorifie la poésie selon les voies de la loi".

57 Raw "ce que j'ai trouvé est aussi brillant qu'une perle".

58 BL "entre enterrement et jugement".

59 BL "portant la paix entre les belligérants". Raw "et c'est l'horreur de la bataille, les armes. On ne me craint pas lorsque (je pratique) mon art comme on craint dans la bataille".

60 "nom d'un roi des Fomorés".

61 BL "dans la foire du fils du roi, i.e. duvet et couettes".

62 Raw "mon art vigoureux".

63 Raw "souvent lorsque dimanche est belle journée un magnifique lundi lui succède".

64 Raw "ou les sept mètres (vers)".

65 BL "sur le bord ái duquel chacun est effrayé, i.e. la connaissance".

66 BL "c'est Lugh qui inventa une foire (assemblée) et une balle et un aiguillon".

67 BL "il ne savait pas quand il mourrait, et quelle mort l'emporterait et sur quel gazon il mourrait. Soit gazon de naissance soit gazon de mort soit gazon de sépulture".

68 BL "trois fils de Brigit la poétesse, à savoir, Brian et Iuchar et Uar, trois fils de Bres fils d'Elathu; et Brigit la poétesse, fille du Dagda Mór, roi d'Irlande, était leur mère".

69 "(fils) d'Adam" Raw "car il n'y eut pas de naissance pour Adam, mais sa création à partir des quatre éléments".

70 "dans la terre".

71 BL "c'est la première présence à laquelle il vint, la mort par le péché".

72 BL "noble et grand est son nom", i.e. A. i.e. Adam.

73 BL "comme les poissons et les algues".

74 BL "les bourgeons (?) des fleurs".

75 BL "les lames empoisonnées s'écartent, i.e. le paganisme (la magie)".

76 YBL gloses "pommiers et pommes".

77 BL "à sa profession légitime".

78 Raw "des trésors riront aux poètes à cause de leurs vers".

79 Raw Ériu, "Irlande".

80 Raw "sa droiture ou sa richesse (?) ne seront d'aucune protection pour chacun".

81 BL "la mainmise sur son bétail par des gens sans argent".

82 Raw "il y aura des passages sous le sol des églises pour les cambrioler".

83 BL "faînes et fruits".

84 Raw "sa tournée hivernale chez ses locataires non-nobles, i.e. chez ses métayers, car en raison de la méchanceté de l'époque il n'aura pas de métayers".

85 Raw "par inhospitalité".

86 BL "chez les tenanciers sans dépenses, sans offrandes".

87 Raw "leurs chants et leurs histoires et leurs panégyriques".

88 "si bien qu'il n'y aura plus de poètes du tout, mais seulement des rimailleurs".

89 YBL "une surabondance d'hommes menant des troupeaux sur chaque ferme".

90 Raw "sur les cous".

91 Raw "étrangers", i.e. les vikings.

92 Raw "chaque homme en entretiendra un autre".

93 Raw "la Roue Ramante (Roue des Querelles?) poursuivra son chemin jusqu'à ce qu'elle soit en contact avec Cnámchaill".

94 les Normands aux cheveux blonds ?

95 Raw "les filles porteront des fils de leurs pères".

96 Raw comme Emain, Temair (Tara) et Alenn.

97 Raw "lorsque viendra le temps de vivre dans la terre qui a été promise aux saints".

98 sur le fait que la mer submergera l'Irlande sept ans avant le Jugement Dernier, voir Tripartite Life, pp. 117, 331, 477.

99 Raw "des monstres à deux têtes".

100 Raw "parce que la terre était en train de l'avaler du fait de l'impolitesse avec laquelle il traitait l'ollave en ne se levant pas devant lui alors que le poète était debout".

101 Raw "puisses-tu être un gardien de poésie".

102 Raw "puisses-tu être auprès d'un roi".

103 Raw "puisses-tu être admis au grade d'ollave comme un rocher indéplaçable".

104 Raw "dans le corps de l'instruction, i.e. dans les Ecritures".

105 Adnae, qui était mort.

106 Eochu Echbél, qui était resté en Ecosse.

107 en raison de son ancienneté (dans le grade).

_________________
Administrateur principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roles-et-legendes.bbfr.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE DIALOGUE DES DEUX SAGES   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE DIALOGUE DES DEUX SAGES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pique nique entre deux chemins...
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rôles et Légendes :: L'univers mythologique :: Europe celtique :: Irlandaise-
Sauter vers: